« Avec la passion, il y a une voie qui s’impose à toi »- Blog - Esseyi
La parole aux étudiants 🧑🏾‍🎓 #2 Junior : « Avec la passion, il y a une voie qui s’impose à toi »

La parole aux étudiants 🧑🏾‍🎓 #2 Junior : « Avec la passion, il y a une voie qui s’impose à toi »

Le 3/8/2021

Junior Akamba est un jeune camerounais qui étudie en ce moment au Bénin. Découvrez son expérience d’étudiant étranger.

Bonjour Junior, merci beaucoup de répondre aux questions d’Esseyi. Peux-tu nous dire d’où tu viens et nous donner ton âge ?

Bonjour, je suis Junior, je viens du Cameroun et j’ai 24 ans.

Quelles études fais-tu en ce moment ?

Je suis en licence professionnelle dans la filière froid industriel à ISST-BENIN, l’Institut Supérieur des Sciences et Techniques du Bénin à Cotonou.

Pourquoi as-tu choisi ce domaine ?

J’ai choisi cette formation par passion.

Pourquoi es-tu venu au Bénin pour étudier ? 

Je suis venu au Bénin parce que, après avoir fait des recherches un peu partout, j’ai trouvé cette formation sur internet. Elle correspondait à la formation de qualité que je recherchais, je suis donc parti du Cameroun pour mes études supérieures.

Sur quoi peut déboucher ta formation selon toi ?

Je ne pourrais pas encore le dire à ce stade. Je pense qu’il faut se battre et faire avec ce qu’on a. J’en serai plus dans quelques années.

Comment t’es-tu orienté il y a quelques années vers cette formation particulière ?

D’abord par rapport à mes goûts personnels comme je le disais et aussi parce que cette école privée m’inspirait confiance. 

Quels conseils donnes-tu aux lycéens pour s’orienter vers la formation qui leur correspond ?

Tout d’abord, il faut la passion. Avec la passion, il y a une voie qui s’impose à toi. Moi je l’ai suivi depuis le début. Avant mes études supérieures, j’ai passé le bac et c’était plus dur. Finalement je l’ai eu, je me suis dit « tu t’en sors ». J’ai donc continué vers ce que j’aimais. Si tu suis quelqu’un, tu ne vas pas t’en sortir. Il faut suivre ce qui vient de son propre cœur.

Comment as-tu financé ce grand projet d’étude dans ce pays ?

Mes parents me soutiennent.

As-tu une anecdote, une remarque à faire sur ton parcours de jeune étudiant en Afrique ? 

Ma formation ici est assez théorique. J’acquiert la pratique lors des stages. J’avoue que j’aimerais en avoir plus, car c’est ce qui m’aide à progresser.  

Et enfin, où te vois-tu dans 5 ans ? 

Je me vois vivre dans un pays étranger, assez loin, et travailler dans une entreprise.